Français
Français
photo_emmanuel_kessier

Emmanuel Kessler

Directeur de la communication de la Cour des Comptes

Emmanuel Kessler, féru d’économie, fin connaisseur des du monde des collectivités locales et des institutions publiques, a longtemps été chef du pôle économie de TF1 & LCI, après avoir été rédacteur en chef adjoint sur LCI et sur Public Sénat. Il présentait deux rendez-vous d’antenne quotidiens sur LCI : “Le Quotidien de l’Economie” et “L’Invité de l’Economie”, tout en étant régulièrement à l’antenne des JT de TF1 pour apporter son éclairage sur les sujets d’actualité économique.

 

Il a longtemps été sur France Info où il présentait la chronique économique quotidienne “Tout info, tout éco”. Il en assurait chaque mercredi une déclinaison dans le quotidien “20 Minutes”.

 

Après des études à Normale Sup’ et des débuts dans la presse écrite, notamment à la “Gazette des communes”, il devient rédacteur en chef à BFM où il anime les tranches d’information du soir, les grands “directs” de la rédaction, l’émission “Politiquement direct” où il interviewe des leaders politiques nationaux.

 

En 2003 il rejoint Public Sénat comme éditeur. A l’antenne, il présente les éditions spéciales liées aux grands événements d’actualité et réalise des interviews politiques. Il devient rédacteur en chef adjoint de Public Sénat en 2006. Il a notamment présenté les débats des primaires du Parti socialiste pour l’élection présidentielle, fin 2006. Il rejoint la rédaction de TF1 début 2012 et assure la présentation des sujets économiques pendant les JT de la chaine.

Emmanuel Kessler est aussi l’auteur de deux ouvrages « A moi le ministère de la Parole ! », entretiens avec Patrick Devedjian, (Editions de l’Archipel) Février 2006, et « La folie des sondeurs », essai sur les sondages électoraux, aux éditions Denoël, mars 2002.

 

Il est choisi en 2015 pour Présider la chaine Public Sénat. Le 11 mai 2021, il est nommé directeur de la communication de la Cour des comptes par le Premier président Pierre Moscovici, à compter du 1er juin 2021.

 

Féru de philosophie, il propose également la conférence “Exister, c’est changer”, qui répond entre autres à ces questions :

 

Comment surmonter nos inquiétudes face à la multiplicité des mutations auxquelles nous sommes confrontés (défi écologique, défi numérique, nouvelle relation au travail, nouveau contexte économique et géopolitique…) ?

 

Quelle approche pour accompagner le changement dans l’entreprise ? Quelle attention porter à la gestion des transitions ?

 

Pourquoi faut-il replacer l’humain, plus que la technologie, au cœur de ce changement ? Comment faire de la transformation un projet partagé et mobilisateur, une « évolution créatrice » ?