Français
Français

Claudie Haigneré

Astronaute et ancienne ministre

Astrophysicienne, Claudie Haigneré a été spationaute du CNES de 1985 à 1999, elle est allé deux fois dans l'Espace. Ministre puis Présidente de la Cité des Sciences et de l'Industrie, Claudie Haigneré est désormais conseillère auprès du Directeur général de l’Agence spatiale européenne.


Docteur en médecine, elle est titulaire de certificats d’études spécialisées en rhumatologie (Rhumatologue, assistante à l’Hôpital Cochin Paris de 1984 à 1992) et en médecine aéronautique et spatiale, et d’un Doctorat ès Sciences (Thèse au Labo LPA CNRS de 1987 à 1992).

 

Sélectionnée comme candidate astronaute par le CNES en 1985, elle est responsable à partir de 1990 des programmes de physiologie et de médecine spatiale au Centre national d’études spatiales (CNES).

 

 

En août 1996, Claudie Haigneré, en tant qu’astronaute du CNES, effectue un vol de 16 jours à bord de la station orbitale russe Mir dans le cadre de la mission franco-russe Cassiopée, réalisant de nombreuses expériences médico-physiologiques, techniques et biologiques.

 

Puis, en janvier 2001, astronaute de l’ESA, elle devient la première française à voler à bord de la Station spatiale internationale (ISS).

 

Au titre d’ingénieure de bord n° 1, elle réalise un programme expérimental dans les domaines de l’observation de la Terre, de l’étude de l’ionosphère, des sciences de la vie ainsi que des sciences de la matière.

En 2002, elle rejoint l’équipe gouvernementale de Jean-Pierre Raffarin, en tant que ministre déléguée à la Recherche et aux nouvelles technologies puis en 2004, en tant que ministre déléguée aux Affaires européennes.

 

Claudie Haigneré est choisie en mars 2009 pour mener à bien le regroupement de deux lieux emblématiques de la diffusion de la culture scientifique et technique, la Cité des sciences et le Palais de la découverte.

 

Elle initie et dirige un ouvrage intitulé Plaidoyer pour réconcilier les sciences et la culture (2010).

 

Grand officier de la Légion d’honneur, chevalier de l’ordre national du Mérite, et titulaire de la médaille de l’Aéronautique, elle a reçu plusieurs distinctions étrangères, russes (ordre de l’amitié des peuples, Ordre du courage personnel et Ordre du mérite dans l’exploration spatiale) et allemande (croix de Commandeur de l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne). Elle est également Docteur Honoris Causa de la Faculté de Mons ainsi que de l’Ecole Polytechnique de Lausanne. Elle est membre de l’Académie des Technologies en France et de l’Académie des Sciences et des Techniques en Belgique. Elle a reçu le prix Louise Weiss.

 

Claudie Haigneré a été de février 2010 à mars 2015, la présidente d’Universcience, établissement public créé en janvier 2010, regroupant la Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte. Claudie Haigneré  est conseillère auprès du Directeur général de l’Agence spatiale européenne.

 

 

 

Langues parlées : Français, Anglais

vidéos

bibliographie

  • Une Française dans l’espace

  • Plaidoyer pour réconcilier les sciences et la culture